Paroles de Gilets Jaunes : Le Film

Par Luis Caballero et Kai Horstmeier

Un an.
On a partagé, on a discuté, on a trouvé la fraternité, on a vécu ensemble.
On s’est fait gazer, matraquer, nasser, toujours ensemble. Vous, les « Gilets Jaunes », et nous, les journalistes.
En principe, un des premiers devoirs du journaliste est d’être « objectif  » et de garder de la distance. On n’a pas pu.
On ne peut pas garder la distance parce que la cause des « Gilets Jaunes », c’est la nôtre ; elle est juste, elle cherche uniquement à faire avancer la société. On ne peut pas rester indiffèrent parce que la réalité s’impose d’elle-même : nous sommes obligés de subir un gouvernement qui est en train de détruire toutes les réussites qui sont les résultats de luttes qui a duré des décennies, et plus encore.

Au début, on a regardé le mouvement comme un phénomène sociologique et politique,  un phénomène étonnant. On nous a dit : « Ça va se tasser, ça passera ». Rien n’est plus faux, ça n’est pas passé, c’est devenu historique. Vous êtes encore là, nous sommes encore là.
On s’intéresse encore aux Gilets Jaunes et on les écoute, on les fait parler.
Aujourd’hui, on vous invite à regarder le film qu’on a réalisé, depuis le début du mouvement en novembre 2018.
Nous espérons qu’il y aura une deuxième partie. Bon visionnage !

PARTAGER :