A l’assemblée régionale d’Auvergne-Rhône-Alpes, deux Gilets Jaunes se racontent

La dernière assemblée des assemblées de Gilets Jaunes au niveau régional s’est tenue le dimanche 4 août, en banlieue lyonnaise. De nombreux Gilets Jaunes, représentant différents groupes en Auvergne Rhône Alpes étaient présents. Focus sur deux des participants qui ont accepté de répondre à nos questions. Marlène est Gilet Jaune depuis décembre 2018, elle a été désignée en tant qu’observatrice par sa coordination de Malataverne (Montélimar). Daniel a été mandaté par son groupe de Saint-Clair-du-Rhône, il est, entre autres, un ardent défenseur du RIC. Au cœur de ces bribes d’expériences rapportées, le RIP [référendum d’initiative partagée] et le RIC [référendum d’initiative citoyenne] tiennent une place importante.

 

Marlène, Gilet Jaune à Malataverne 

Marlène est une membre active du groupe de Gilets Jaune de Malataverne [près de Montélimar]. Cette coordination fait partie des 9 collectifs qui se sont regroupés en association « Les Amis du 17 Novembre ». (1)
Elle nous raconte que son groupe s’est installé sur un terrain privé gracieusement prêté par des forains depuis le mois de décembre après avoir été chassés à plusieurs reprises de leur rond-point par les forces de l’ordre. Pour eux, la répression a du bon, puisque depuis lors, ils organisent des événements tels que de débats ou des rencontres entre citoyens et élus locaux.
Comme à Saint-Clair-du-Rhône, les Gilets Jaunes de Montélimar croient fermement à l’action politique et tractent activement pour le RIP. Ils tendent à se projeter concrètement dans le temps et visent (eux-aussi) les municipales.

 

Daniel, Gilet Jaune à Saint-Clair-du-Rhône

Daniel croit au RIC comme outil citoyen émancipateur et clé de voûte de la véritable démocratie exigée par les Gilets Jaunes.
En décembre, il avait d’ailleurs organisé une conférence en présence, entre autres, d’Etienne Chouard et de Maxime Nicolle [figure médiatique du mouvement connu sous le nom de Fly Rider].

 

Il est donc l’un des maîtres d’œuvre de la mise en pratique du RIC au niveau de sa commune, initiative qui a rencontré un franc succès.

 

 

En outre, il a établi un protocole permettant à tout un chacun d’adopter et un RIC au sein de sa commune. Ce document est un guide adaptable qui a pour unique vocation d’aider les citoyens à déclencher un référendum au sein de sa commune.

 

 

Daniel envisage donc l’avenir du mouvement sous l’angle de la stratégie politique mais bien d’une politique par les citoyens pour les citoyens. Le référendum ADP et les élections municipales constituent de son point de vue l’occasion rêvée pour mobiliser, conscientiser et reprendre le pouvoir qui lui renvient, au peuple.

 

 

Un grand merci à Daniel et à Marlène pour leur collaboration !

 

 

Le 4 août, 13 coordinations de Gilets Jaunes d’Auvergne Rhône Alpes se sont retrouvés dans la périphérie lyonnaise pour un moment d’échange stratégique. Cette assemblée régionale fait bien entendu écho aux Assemblées des Assemblées [ADA], organisées à l’échelle nationale, qui visent la pérennisation et la structuration du mouvement.
L’objectif de l’assemblée du 4 août étant de permettre aux différents groupes régionaux de travailler de concert au sens à donner aux actions à une plus échelle « locale ».
La question des actions menées et à mener, de la mise en commun des forces et de la « remobilisation » des citoyens y est d’autant plus pertinente qu’elle s’applique sur un territoire plus réduit.
Cet événement est évidemment l’occasion pour les Gilets Jaunes de se retrouver pour un moment fraternel, lien forgé à la naissance et indissociable du mouvement.
Après des présentations, retrouvailles et discussions informelles autour du café et des croissants, les participants se sont mis au travail.

La journée s’est déroulée en deux temps ; le moment avant midi étant dédié à la présentation du site Printemps Jaune par les membres présents, au retour sur le compte rendu de l’assemblée régionale précédente, les amendements à l’ordre du jour.
Après la pause déjeuner, des ateliers ont été constitués autour de trois thématiques, chaque participant étant libre de choisir son groupe de discussion.
– Fonctionnement de l’Assemblée (optimisation)
– Actions et Communication séparé selon deux sous-thèmes : G7 et convergences / RIC et RIP

Nous diffuserons ultérieurement le compte-rendu de l’Assemblée pour que chacun puisse se faire une idée précise des débats et des propositions qui en ont émergés.

(1) L’association Les Amis du 17 Novembre est dirigée par 33 co-présidents et regroupe les collectifs Gilets jaunes TUCIV30 (Tous unis contre l’Injustice et les violences 30), Les Trois Saint, Bourg saint Andéol, Codolet pour la Justice et la non-violence, Malataverne, Viviers, Aubenas, le collectif Gilets jaunes du Gard Rhodanien à Bagnols et Le collectif Gilets jaunes Article 35 des Droits de l’Homme.

PARTAGER :